07 82 80 61 40 contact@hellebore-hypnose.com
Douleur chronique, comment l’hypnose peut vous aider efficacement

Douleur chronique, comment l’hypnose peut vous aider efficacement

« Toute douleur qui n’aide personne est absurde » André Malraux

Qu’est ce que la douleur ?

« La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou décrite dans des termes impliquant une telle lésion »; Il s’agit la de la définition proposé en 1979 par l’Association Internationale pour l’Etude pour la douleur.

La douleur chronique est celle qui persiste après plusieurs mois de traitement. Elle n’est plus un signal qui prévient que quelque chose va mal et que des soins sont urgents. C’est celle décrite par André MALRAUX : La douleur absurde.

Il est actuellement parfaitement admis que la douleur chronique a une double dimension : Sensorielle et Psychologique

Et c’est au niveau de l’aspect psychologique que l’hypnose peut vous aider;

LE SYNDROME DE L’AMPLIFICATION DE LA DOULEUR

Les recherches de Ronald MELZACK et Patrick WALL ont montré qu’une douleur continue rend le cerveau et le système nerveux central hypersensibles aux signaux de la douleur et aux autres signaux provenant des récepteurs sensoriels du corps (nocicepteurs). Le système s’auto alimente.

LES FACTEURS PSYCHOLOGIQUES

Notre état d’esprit influe sur notre perception de la douleur. L’humeur également interagit avec la douleur. Les personnes déprimées ou anxieuses perçoivent leur douleur de manière plus intense.
L’anesthésiste Henry Beecher a souligné dans un article publié en 1956 que les soldats blessés au combat se plaignaient moins de douleur que des patients « civils » ayant des blessures similaires. Selon lui, une blessure n’a pas la même signification selon la situation. Ces observations lui ont permis de développer ses recherches sur l’effet placebo.

L’hypnose va donc vous accompagner sur 2 aspects de la douleur :

1- Réduire l’hypersensibilité à la douleur en rendant celle ci moins intense, ou moins présente. Pour cela on utilisera des techniques de contrôle de la douleur par distraction ou par distorsion.

2- Travailler sur les facteurs psychologiques pour diminuer l’anxiété ou l’état dépressif, et explorer les causes de la douleur de manière à recadrer celle ci.

Enfin, grâce à la restructuration cognitive, le sujet douloureux se rendra compte que la gestion de la douleur et le soulagement sont possibles et accessibles.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
21 − 15 =


Fermer le menu